Terre décolorante

terre décolorante

Terre décolorante est le produit d’altération des roches ignées et de leur désagrégation sous l’influence de l’eau et d’autres facteurs. À la suite d’un tel effet on voit la formation des structures plus souples et poreuses, possédant de bonnes propriétés de sorption. Le produit final d’altération sont les silicates à faible teneur en alcalis ou les hydrates sesquioxydes.

Il existe de nombreux gisements d’argile décolorante dans le monde, qui conviennent, dans un état ou dans un autre, à la récupération des propriétés des huiles usées de transformateur. Le principale problème à résoudre pour l’introduction généralisée des argiles décolorantes dans les processus de régénération est sa livraison vers les sites de traitement à partir de carrières.

L’absorbance de l’argile décolorante est due à sa structure poreuse. Lors de la purification des huiles de transformateur, le résultat final dépend non seulement de l’adsorption, mais d’autres processus – condensation capillaire, chimisorption, floculation, coagulation, etc. Un exemple d’argile décolorante est la terre dite de Fuller, également appelée «filtre de terre de Fuller».

Procédé par adsorption

Dans la technologie moderne de régénération des huiles minérales, la méthode d’adsorption est très répandue, selon laquelle on utilise de substances spéciales – des adsorbants. Ils sont capables de retenir sur leur surface des substances résine/asphalte, des composants acides et d’autres impuretés indésirables résultant du processus de vieillissement d’huile.

L’argile décolorante a une surface spécifique de 100 à 300 m2/g. L’efficacité de la régénération des huiles dépend de caractéristiques structurelles du réseau cristallin et de l’origine du matériau. Le principal avantage des argiles décolorantes est leur prix relativement bas.

La purification avec des terre décolorante peut être autonome ou utilisée conjointement avec d’autres méthodes. L’effet combiné augmente l’efficacité de la régénération.

En pratique, on utilise le plus souvent la bentonite lorsque l’on choisit une argile décolorante pour le traitement des produits pétroliers.

Bentonites

La bentonite est un minéral finement dispersé, hautement plastique qu’on peut considérer comme une smectite (étant essentiellement constituée de montmorillonite et de beïdellite) qui se caractérise, à des degrés divers, par des propriétés liantes, thixotropes et de sorption. Généralement, les bentonites sont des roches épais, visqueux, gras au toucher, de différentes couleurs – du blanc au noir.

La montmorillonite est le principal minéral des bentonites à l’origine de la structure, qui détermine leurs propriétés d’adsorption.

Les bentonites ont une surface spécifique développée et pour elles, outre l’échange d’ions, l’évolution des processus de sorption physique et moléculaire est possible.

Ce minéral possède d’une sélectivité élevée pour les ions organiques et les molécules, encore plus que les ions inorganiques.

Régénération d’huile avec terre décolorante

Il est bien évident au stade actuel du développement humain que la régénération est un moyen prioritaire de manipulation des huiles usagées. Elle vous permet de retourner les déchets au processus de production et même de les réutiliser aux fins prévues. Dans le même temps, les charges nocives sur l’environnement sont minimisées.

On estime que, dans le cas d’un bon aménagement des processus de collecte et de récupération des huiles usagées, le coût du produit final est inférieur de 40 à 70% au coût des huiles obtenues à partir du pétrole frais.

L’eau, qui peut agir sous une autre forme: dissoute, émulsion, d’autres, nuit gravement à la qualité des huiles de pétrole. Lorsque la capacité hydrolytique d’huile est insuffisante, l’eau réagit avec les composants de l’huile, ce qui entraîne la formation d’acides, d’alcalis et d’autres substances nocives, susceptibles de détériorer les propriétés d’un produit pétrolier.

Prescriptions relatives à sorbants:

  • la teneur en acide silicique actif dans un produit sec n’est pas inférieure à 32,5% et la teneur en calcium et magnésium – pas plus de 2,2%;
  • densité en vrac de grains secs – pas plus de 0,65 g/сm3;
  • la réduction de l’indice acide d’huile de transformateur utilisée par jour ne doit pas être inférieure à 45%;
  • la granulométrie grains 3-7 mm;
  • la teneur en grains d’une taille inférieure à 3 mm ne dépasse pas 5%;
  • l’absence d’impuretés (copeaux, particules métalliques, etc.);
  • humidité pas plus de 10%.

Les terre décolorante peuvent être utilisées à la fois pour la régénération continue de l’huile dans les transformateurs aux filtres à thermosiphon et pour la récupération de l’huile vidangée des équipements électriques (méthode par contact).