Pourquoi l’analyse de l’huile de transformateur est-elle importante?

L’analyse de l’huile de transformateur en usage est très importante. Outre des informations sur l’état actuel de l’huile isolante, elle vous aussi permet d’identifier d’autres problèmes: vieillissement de l’isolant en papier, présence de décharges partielles, etc. Selon le volume d’essais effectués, on distingue une analyse complète ou résumée de l’huile de transformateur. Le processus de maintenance des transformateurs a connu un développement intense au cours des 20 dernières années. Cela était dû au besoin d’une grande fiabilité du transport d’énergie via les réseaux électriques, à la minimisation des défaillances d’équipements à bain d’huile et à la réduction des coûts de réparation. Le prix élevé de nouveaux transformateurs ne permet pas le remplacement d’équipement à chaque défaillance. Par conséquent, la maintenance est exactement un outil qui augmente la durée de vie des transformateurs de puissance. Par exemple, la surveillance de l’état actuel de l’huile de transformateur peut détecter des défauts en progrès, qui, avec du temps, risquent de provoquer des coupures d’électricité imprévues. Si la maintenance est correctement respectée, on peut déterminer quand est-il préférable de faire réparer l’équipement de puissance. Il convient de noter que certains vérifications des transformateurs de puissance ne présentent pas de grandes difficultés lors de leur mise en œuvre. Il s’agit du contrôle du relais à gaz, du changeur de prises en charge, ainsi que la détection des fuites. Pour déterminer l’état de l’isolant en papier, il est nécessaire d’analyser l’huile de transformateur.

Teneur en humidité

L’huile de transformateur exerce plusieurs fonctions: L’une des plus importantes est d’assurer l’isolation électrique. Si la teneur en humidité dans l’huile dépasse la valeur normalisée, les propriétés isolantes se détériorent fortement, ce qui aboutit à une rupture diélectrique. L’humidité peut pénétrer dans l’huile, par exemple, avec la différence importante de température. Elle frappe non seulement l’huile, mais aussi l’isolant de cellulose qui, une fois humidifié, s’use de manière plus intense.

Indice d’acide

L’huile de transformateur n’est pas très différente des autres huiles de pétrole en termes d’oxydation. La température et l’oxygène atmosphérique sont des facteurs qui accélèrent ce processus. La situation est aggravée par la présence de particules métalliques pouvant jouer le rôle de catalyseurs et contribuer à la formation d’acides carboxyliques. Plus leur quantité est élevée, plus élevé est l’indice d’acide total d’huile de transformateur. Au fil du temps, le dépôt de boues et de sédiments bitumineux est possible. Dans le pire des cas, les conduites d’huile sont obstrués et l’évacuation de chaleur des parties chauffées d’un transformateur s’aggrave. De plus, une acidité accrue affecte l’isolation papier en causant sa destruction. Plus l’indice d’acide est élevé, plus la rigidité diélectrique de l’huile de transformateur est faible et plus son humidité est élevée.

Rigidité diélectrique

La rigidité diélectrique de l’huile de transformateur est la tension maximale qu’elle peut supporter avant décharge disruptive. L’une des fonctions de cette substance étant d’assurer l’isolation électrique, toute réduction de la rigidité diélectrique peut être critique. La valeur de ce paramètre n’est pas le meilleur moyen d’être affectée par l’humidité, ainsi que par les produits du vieillissement d’huile et de papier.

Composés de furanne

L’analyse des composés furanniques permet de déterminer le degré de vieillissement de l’isolant en papier. L’essence de ce test est d’évaluer le degré de polymérisation du papier. Théoriquement, on peut le déterminer en prélevant les échantillons du matériau, mais dans la pratique, une telle opération est difficile à réaliser. Étant donné que les composés furanniques sont formés lors de la décomposition directe de la structure polymère du papier cellulosique, donc on peut évaluer d’après son contenu le degré de vieillissement de l’isolant solide d’un transformateur. Comme vous pouvez le constater, l’analyse de l’huile de transformateur joue un rôle crucial dans la prévention des pannes imprévues, ainsi que dans la détermination de l’état courant de l’équipement électrique.

Régénération d’huile transformateur

Bien entendu, tout en réduisant les performances de l’huile en deçà de la valeur normalisée, elle ne peut plus pleinement accomplir ses fonctions nécessaires. Dans ce cas, le liquide isolant peut être remplacé par un nouveau, mais cette solution présente des inconvénients importants. Premièrement, les produits pétroliers ne sont pas des produits bon marché et, deuxièmement, après la vidange de l’huile usée, dans le transformateur restent les produits de vieillissement. Ils pénètrent dans le liquide frais et contribuent à son vieillissement accéléré. Afin de ne pas entrer dans un cercle vicieux et ne pas s’engager dans les achats réguliers d’huile de transformateur à remplacement, il est nécessaire de considérer la possibilité d’une régénération. La régénération de l’huile de transformateur vous permet de rétablir ses performances aux valeurs normalisées, ce qui résulte en fonctionnement ultérieur du liquide isolant conformément à son objectif. Chaque fois, au cours de la régénération, quand l’indice d’acide de l’huile approche une certaine valeur critique, on peut prolonger considérablement sa durée de vie. Enfin, par là on réalise des économies substantielles, l’alimentation électrique est plus fiable et la durée de vie de l’équipement transformateur est prolongée. Les installations CMM-R de la marque GlobeCore sont conçues pour prolonger la durée de vie des transformateurs en restaurant la rigidité diélectrique et la composition chimique des huiles isolantes. Par le traitement d’huile on fait liquider les produits de décomposition, les composantes acides; l’huile devient claire, sa stabilité antioxydante augmente et le pouvoir de dissolution des gaz baisse. L’originalité des installations CMM-R provient du fait qu’elles fonctionnent en parallèle avec des unités de dégazage ou des unités de déshydratation d’huile. Cela permet la récupération de liquides isolants directement dans un transformateur. La régénération de l’huile sur le site de fonctionnement d’un transformateur permet de dissoudre les résidus sur l’isolation des enroulements et de les éliminer au moyen d’un sorbant. La caractéristique remarquable de cette installation de régénération est l’utilisation d’un sorbant spéciale, terre de Fuller, qui peut restaurer plusieurs fois ses pouvoirs de régénération. Cela permet de procéder à une régénération continue de l’huile sans pauses au remplacement de l’absorbant et réapprovisionnement de ses réserves. Lors de la régénération des huiles de transformateur par la technologie GlobeCore, une réduction significative du facteur de dissipation est assurée. Après la régénération, les valeurs acquises sont conformes aux normes applicables aux huiles de transformateur fraiches. En outre, les installations CMM-R réduisent l’indice d’acide de l’huile de transformateur à des valeurs normalisées et éliminent les sédiments solubles et insolubles. Après la régénération, on prolonge la durée de vie d’un transformateur de 20 à 35 ans.
GlobeCore

Laissez votre demande