Purification de l’huile de turbine

La purification de l’huile de turbine permet de prolonger sa durée de vie et la fiabilité du fonctionnement des turbines. Récemment, de nombreuses études et recherches ont été effectués, en particulier dans les industries associées à l’utilisation de produits pétroliers. Le nouveau siècle pose de nouveaux défis. Les problèmes de protection de l’environnement, l’épuisement des réserves minérales, la monopolisation des puits de pétrole, les problèmes internes des pays exportateurs de pétrole – tout cela oblige à la recherche d’alternatives, à la diversification des ressources et à la réutilisation des réserves existantes. En ce qui concerne les entreprises énergétiques et d’autres ou l’on utilise des groupes turbogénérateur ou des moteurs de grande puissance, –  le traitement, la purification et la récupération de l’huile industrielle constituent un élément important dans la recherche de moyens à épargner de l’argent. La durée de vie de l’équipement est directement liée à la durée de vie de son isolation liquide, du niveau de contamination de l’huile de turbine. La purification de l’huile à une classe supérieure donne une impulsion à la croissance de puissance et à la résistance au vieillissement des systèmes opérationnels de 2 à 3 fois. Dans les compagnies d’électricité, on utilise l’un des types d’huiles industrielles, celui l’huile de turbine. Leur tâche est à refroidir et lubrifier les pièces internes mobiles de différentes turbomachines. Par exemple, les huiles de turbine sont utilisées comme fluides de travail dans les turbines à vapeur, à gaz et hydrauliques, les turbocompresseurs, etc. L’huile sert également de refroidisseur pour les systèmes de commande des groupes turbogénérateur, ce qui garantit le résultat final (énergie), pour les systèmes hydrauliques et les systèmes de circulation non seulement des moteurs à turbine, mais également d’autres équipements industriels.

Exigences pour l’huile de turbine

L’huile de turbine, comme tout autre type d’isolant liquide, doit être conforme à certaines normes et standards. Le plus important d’entre eux était et reste toujours la résistance à l’oxydation, au vieillissement de l’huile. En raison de la dissolution de l’eau, de l’air ou de diverses impuretés dans l’huile de turbine, qui surviennent pendant le fonctionnement des pièces, l’huile devient contaminée. Mais en plus de cela, l’huile peut libérer des sédiments difficiles à éliminer de l’intérieur du moteur, ce qui non seulement accélère le vieillissement de l’huile, mais affecte également les pièces d’équipement, l’isolation et contribue à l’usure de l’équipement. La formation de composés stables avec de l’eau provoque l’apparition de corrosion. La formation de boues, sous l’effet de tous les facteurs de vieillissement, réduit l’efficacité du système de régulation et provoque l’usure des cales de butée et des coussinets de roulements. Les catalyseurs polluants ont pour effet la durée de vie raccourcie des huiles de turbine et l’usure des équipements industriels. En raison de la haute qualité des huiles de turbine et de l’addition de divers additifs, on maintient leurs qualités positives et le processus de vieillissement est retardé. Normes critiques lors de l’exploitation de l’huile de turbine dans les sociétés énergétiques:
  • absence d’eau, de boues visibles et d’impuretés mécaniques;
  • absence de boue dissoute;
  • indice d’acide ne dépasse pas 0,3 mg KOH/g;
  • la fraction massique des sédiments n’est pas supérieure à 0,15% en volume.
Les huiles de turbine, dont les échantillons prélevés dépassent les normes spécifiées, doivent être remplacées par des neuves. Lorsque le besoin de remplacer l’huile de turbine usée est évident on cherche les moyens moins coûteux: l’achat d’une nouvelle huile ou le traitement de l ‘«ancienne».

Perte de propriétés des huiles de turbine

La vitalité de l’huile de turbine dépend inséparablement de la perte de propriétés opérationnelles et de l’infiltration de divers contaminants: pièces métalliques, produits de vieillissement et de corrosion et de l’eau. L’eau est l’un des facteurs les plus puissants qui affectent le fonctionnement des turbines. L’huile de turbine hydratée possède de mauvaises propriétés lubrifiantes, ce qui représente un danger accru pour les parties d’une turbine telles que:
  • système de lubrification;
  • système de régulation;
  • système d’étanchéité d’arbre;
  • roulements (usure et destruction prématurées).
Le vieillissement des huiles pose également les problèmes suivants:
  • adhésivité des soupapes et leur coincement. Ce problème est causé par les produits d’oxydation de l’huile, qui se déposent au fil du temps sur les soupapes. En conséquence, une couche en forme de vernis est créée sur la soupape. Les jeux diminuent, entraînant des dysfonctionnements;
  • infiltration des boues dans le système de filtration du circuit de lubrification de la turbine. Cela rend indispensable l’arrêt des turbines pour remplacer des filtres. Mais le remplacement ne résout pas complètement le problème, car les nouveaux filtres sont également très rapidement obstrués. La durée du temps d’arrêt augmente. L’apparition des boues est due à la présence de produits d’oxydation dans l’huile;
  • friction et usure élevées entre les surfaces en mouvement. Lorsque les huiles sont saturées en produits d’oxydation, ils se déposent sur les surfaces internes de l’équipement. Au fil du temps, les couches de contamination forment une sorte de vernis, déplaçant une fine couche du lubrifiant.
Le remplacement prématuré des huiles en raison de la perte de leurs propriétés opérationnelles augmente considérablement le coût des travaux de réparation et de maintenance.

Méthodes de purification de l’huile de turbine

Parmi les investissements possibles dans des ressources précédemment utilisées, la méthode la plus rentable est le purification de l’huile de turbine. Les options de régénération et de purification sont divisées en méthodes physiques, chimiques et physico-chimiques. Par les méthodes physiques on élimine des huiles les polluants solides, les particules de résine et les éléments analogues au coke formés pendant le fonctionnement. En plus du champ de force au moyen de forces gravitationnelles, centrifuges et, moins souvent, électriques, magnétiques et vibratoires, on utilise la variété de filtres, la déshydratation de l’humidité et le dégazage sous vide. La méthode la plus simple de purification des huiles de turbine est le processus de décantation, de sédimentation de l’eau et des impuretés mécaniques en utilisant les forces gravitationnelles. La simplicité de cette méthode ne prouve pas ses avantages. La durée du processus et sa capacité d’éliminer uniquement les grosses particules nocives le fait classer comme une étape de purification préliminaire. Par filtration, les substances résineuses et les impuretés mécaniques sont éliminées de l’huile. Le processus comprend l’utilisation des gros filtres et la filtration fine des huiles. Dans le but d’augmenter l’efficacité, on utilise de matériaux filtrants comme feutre, tissus, papier, filets en métal, en plastique ou en céramique, ainsi que la combinaison de plusieurs options de filtrage au cours d’un seul cycle de purification. On utilise encore plusieurs méthodes différentes de purification de l’huile de turbine usagée, comme, par exemple, la purification par centrifugation pour éliminer de l’eau et de substances nocives. Mais la méthode la plus largement utilisée est la combinaison de méthodes physico-chimiques de régénération des huiles avec plusieurs méthodes de purification et de filtrage. L’adsorption et la dissolution sélective dans un système complexe aux unités de dégazage, de déshydratation et de filtration permettent d’obtenir une huile de turbine purifiée avec la récupération complète de ses propriétés en un cycle de traitement.

Techniques de purification de l’huile de turbine

Parmi les méthodes de purification existantes, il convient de souligner:
  • purification avec des éléments filtrants;
  • purification avec des centrifugeuses;
  • purification avec zéolite et adsorbants.
Mais aucune de ces méthodes, lorsqu’elles sont utilisées séparément, n’est capable d’assurer un niveau adéquat de purification de l’huile de turbine et, de plus, elles nécessitent un arrêt complet et le retrait de l’équipement du travail. La purification vous permet d’utiliser la même huile pendant de nombreuses années. Compte tenu des volumes d’huiles de turbine en usage, on pourrait économiser des sommes énormes sur l’achat d’un produit frais.

Installation de purification de l’huile de turbine et les résultats de régénération

Pour la régénération (purification) de l’huile de turbine, on recommande les systèmes mobiles intégrés de la classe CMM. La capacité de la plus puissante des installations est de 4 m3/h. Conformément aux normes en vigueur pour la pureté de l’huile, énumérées ci-dessus, le produit final – régénérée dans l’installation intégrée CMМ l’huile de turbine acquiert les caractéristiques suivantes:
  1. – / 14/12 classe de propreté à la classe d’origine – / 16/13 (selon ISO 4406)
  2. Teneur en humidité massique de l’huile – pas plus de 10 g/t
  3. La température maximale de l’huile à la sortie en mode de chauffage – 55ºC
  4. Purification complète des produits d’oxydation et des boues
  Les systèmes de purification et de régénération complexes de l’huile de turbine sont très faciles à entretenir et à utiliser. Une période de récupération plutôt courte aux indicateurs de productivité élevés, rend les équipements de cette classe non seulement abordables, mais également indispensables dans toute entreprise industrielle ou énergétique. GlobeCore fabrique et fournit l’équipement de purification d’huile de turbine. Les installations CMM-T assurent la purification complexe de l’huile de turbine de l’eau, des gaz et des impuretés mécaniques. L’obtention du niveau de pureté requis pour un fonctionnement ultérieur est mise en œuvre grâce aux approches classiques et innovantes. GlobeCore signifie l’économie des ressources financières, le fonctionnement fiable et la longévité des vos turbines.